Autour du Jazz
(concert-conférence)

DUO "ORGAN & SAX"
Hervé Saint-Guirons : Orgue Hammond
Pascal Faidy : Saxophone ténor / soprano

Un véritable moment d’échange avec le public autour des grands standards de jazz interprétés par le duo "Organ & Sax".

Anecdotes sur la vie des musiciens et des compositeurs, présentation des morceaux en les replaçant dans leur contexte historique, explication de l'improvisation musicale, discussion autour d’un verre après le spectacle...Les musiciens font la démarche d’aller vers le public pour expliquer la musique qu’ils aiment et qu’ils défendent, permettant au plus grand nombre de découvrir ou d'approfondir ce style si riche. 

Spectacle interactif tout public, à partir de 4 ans.

Idéal en médiathèque, école de musique, conservatoire, établissement scolaire, théâtre, concert de proximité en extérieur, festival de jazz...


° Spectacle crée à la médiathèque de Nieuil L’Espoir le 12 avril 2014

° Extrait Vidéo : live streaming réalisé à la Médiathèque d’Artigues-Près-Bordeaux en décembre 2020


"Transformée pour cet évènement en salle de concert, entre les rayonnages des livres et l'exposition consacrée aux photographies de scène de grands musiciens et d'instruments de musique liés au jazz, la médiathèque était en effervescence le samedi 12 Avril.
Un concert pas comme les autres, agrémenté d'explications données par les deux jazzmen sur l'origine du jazz, sa grande et sa petite histoire, les musiciens et leurs instruments de prédilection. Ils ont su capter l'attention de tous y compris des jeunes enfants.
Cet évènement a clôturé les accueils de classes de l'école de Nieuil, lors desquels les enfants ont été sensibilisés au Jazz."
Article écrit par la médiathèque de Nieuil L’Espoir

"Du fond des champs de coton de l'Amérique à Stevie Wonder...Un véritable régal.
Un grand merci au groupe « Organ & Sax » pour leur conférence musicale riche d'enseignements, notamment sur l'histoire du jazz.
Un grand et sincère bravo pour leur pépite musicale qu'ils ont eu l'amabilité de nous offrir !
Merci."

Patrice Roland